Les Min. yark (au micro) et Gnofam (à savdroite) face à la Presse vendredi
Les Min. Yark (au micro) et Gnofam (à sa droite) face à la Presse vendredi

L’année 2015 a été éprouvante avec la sécurité civile. « La criminalité violence a augmenté dans le dernier trimestre de l’année », a déclaré le colonel Yark Damehame, ministre de la sécurité et de la Protection civile (MSCP). Avec son homologue des infrastructures et des transports, ils ont dressé le bilan sécuritaire de l’année 2015, vendredi à Lomé.

Ce bilan concerne la sécurité civile et la sécurité routière. La première a été sérieusement mis à mal par la montée de la criminalité violente, selon les mots du chef de la protection civile, le colonel Yark Damehame. Les chiffres ont été publiés et font état entre autres de 62 braquages, 173 vols à mains armées, 727 vols de motos, 535 cambriolages.

La cause, selon les services de sécurité, la situation volatile dans la sous-région et le nombre important de libération dans les prisons entre octobre et décembre 2015. La lutte contre cette insécurité doit désormais impliquer tous les citoyens, souhaitent les services de sécurité. Ils ont le devoir de signaler aux forces de sécurité les situations suspectes, encourage le patron du MSPC. Pour une lutte efficace, les agents indélicats qui contournent les règles et fragilisent les services seront désormais traités avec zéro tolérance. Le ministre Yark a de ce fait présenté à la Presse plusieurs cas d’indélicatesse dont les auteurs, de simples agents aux officiers, sont dans « le couloir des sanctions ».

Volet sécurité routière, c’est toujours le facteur humain qui détient la tête des facteurs d’accidents. Les différentes mesures de sécurité mis en vigueur courant 2015 ont eu pour conséquence, la baise des cas mortels par rapport à 2014. En 2015, 2851 cas d’accidents ont été enregistrés avec 473 morts ; contre 5390 accidents et 802 morts en 2014. La nette amélioration de la situation est loin de satisfaire. Là aussi, « dès lundi, les sanctions s’associeront à la sensibilisation sur les routes », a annoncé le ministre des infrastructures, Ninsao Gnofam.

Tableau présentant la situation sécuritaire de 2015 (crimes et vols)
Tableau présentant la situation sécuritaire de 2015 (crimes et vols)