télévision, Presse
Pitalounani Wilbrond Telou; Président de la HAAC

Au Togo, les médias devront s’attendre à un texte réglementaire sur la délivrance de la carte de Presse. Le conseil des ministres du mercredi 13 janvier 2020 a examiné un projet de décret portant conditions de délivrance, de renouvellement, de suspension ou de retrait de la carte de presse des acteurs des médias.

Encadrer la profession de journaliste. C’est l’explication donnée par le gouvernement en annonçant ce décret portant conditions de délivrance, de renouvellement, de suspension ou de retrait de la carte de presse au Togo. Il vient suite à la nouvelle loi portant code de la presse et de la communication au Togo. Seront concernés par le décret, tous les acteurs nécessitant une carte de presse notamment les journalistes, techniciens et auxiliaires de la presse.

Officiellement, il s’agit de doter les professionnels des médias d’un statut pour leur permettre « d’exercer leur métier en toute quiétude et sécurité ». « Avec la carte de presse, les professionnels des médias auront un accès facile aux différentes activités en vue d’avoir des informations de bonnes sources dans le but d’informer et d’éduquer », lit-on dans un communiqué du gouvernement.

L’accréditation des envoyés spéciaux et correspondants permanents de presse devra aussi être gérée par la prochaine loi. En octobre 2020, la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication avait pris une décision en ce sens. Elle fixait les conditions de cette accréditation qui devrait être valable pour deux ans, et couterait 200.000FCFA.