Le sérum qui a servi jusque là de traitement aux médecins américains atteints du virus Ebola, est envoyé en Afrique. Si Barack Obama avait déclaré qu’il était trop tôt de mettre le produit à la disposition de l’Afrique, il a visiblement changé de décision. Le virus qui a fait presque plus de 1000 morts pourrait être enfin maîtrisé.

L’ OMS a donné son accord pour l’usage du sérum non homologué,  envoyé au Liberia. C’est ce produit, fabriqué à base de feuille de tabac, qui serait utilisé dans le cas des deux médecins américains atteints du virus et rapatrié aux Etats-unis. Leurs états de santé ne s’est pas dégradé.

L’envoie de ce sérum expérimental est le fruit de négociation entre la maison blanche et l’Agence Américaine des médicaments (FDA). En réalité c’est la présidente libérienne, Johnson Sirleaf qui en avait fait la demande officiellement au président Obama.

Le virus hémorragique Ebola a déjà fait presque 1000 morts, notamment en Afrique de l’Ouest.