Agoè-Assiyéyé
Le site siniStré du marché Agoè-Assiyéyé

Des mesures d’accompagnement sont prises jeudi en faveur des sinistrés de l’incendie du marché d’Agoè-Assiyéyé. Ces mesures sont le fruit des concertations entre les autorités togolaises et les responsables des associations du marché.

Le marché est transféré sur un site provisoire, sur le site « Togograin » dans la même commune. Pour accompagner la relance des activités, le gouvernement a pu conclure, avec les institutions de crédit, un « accord sur un moratoire d’un an sur le remboursement des encours de crédit à la date du sinistre. » Dans la même dynamique, les sinistrés pourront contracter un nouveau crédit dit « crédit relais » à « taux 0% pour faciliter la reconstitution du capital », a annoncé le gouvernement.

De son côté, l’Etat togolais propose aux commerçantes et commerçants une « extension à titre exceptionnel du programme Assurance du FNFI à hauteur de 50% pour toutes les victimes et de 100% pour les bénéficiaires du programme du FNFI. »

Un guichet est ouvert pour l’ensemble des services financiers décentralisés intervenant sur le marché sinistré, ont également annoncé les autorités togolaises. Une ligne verte du Fonds national de la finance inclusive (FNFI), le 80 00 00 12 est mise à la disposition des sinistrés pour les informations complémentaires.

Le marché d’Agoè-Assiyéyé a été détruit par un incendie dans la nuit du 21 au 22 décembre 2023. Le procureur de la république, près du tribunal de grande instance de Lomé avait déclaré que les premiers éléments de l’enquête laisser croire à un court-circuit électrique. Les critiques n’ont pas ménagé le gouvernement, 10 ans après la série d’incendies qui avait détruit les deux plus grands marchés du pays à Lomé et à Kara ; avec des causes jamais clairement identifiées.